• Besoin d'aide
    • 1 Comment me connecter à mon compte ?
    • 2 Comment connaître les avantages du Cercle ?
    • 3 Quelles sont les différentes classes ?
    Bonjour, que puis-je faire pour vous ?

Actualités

Marché
09 février 2018

Crédit immobilier : nouveau record absolu en 2017

Compte tenu des taux d'emprunt toujours très bas, la production de nouveaux crédits à l'habitat s'est élevée à 272 milliards d'euros l'an dernier, 20 milliards d'euros de plus qu'en 2016.

Crédit immobilier : nouveau record absolu en 2017

Compte tenu des taux d'emprunt toujours très bas, la production de nouveaux crédits à l'habitat s'est élevée à 272 milliards d'euros l'an dernier, 20 milliards d'euros de plus qu'en 2016.

 

Le marché français du crédit immobilier vole de sommet en sommet. La production de nouveaux crédits au profit des particuliers a atteint 272 milliards d'euros en 2017 et dépassé le record absolu de 252 milliards d'euros de prêts produits l'année précédente, selon les chiffres publiés vendredi par la Banque de France. L'encours des crédits à l'habitat a ainsi atteint 955 milliards d'euros en décembre, ce qui équivaut à une hausse de plus de 6 % sur un an.

 

Conditions de financement exceptionnelles

 

L'engouement des Français pour le crédit immobilier s'explique par la persistance de taux extrêmement bas, rendue possible par la politique de soutien à l'économie de la Banque Centrale Européenne. L'institution a beau s'être engagée sur le chemin d'une normalisation de son action, cet infléchissement ne s'est que très peu fait sentir sur les conditions de financement à ce jour.

 

Crédit immobilier : nouveau record absolu en 2017

 

Ainsi, le taux d'intérêt moyen des crédits à l'habitat (à long terme et à taux fixe) est ressorti à 1,61 % fin 2017, ce qui représente une hausse de seulement quelque 10 points de base sur un an. Le coût des crédits s'est même légèrement replié en fin d'année pour atteindre son niveau le plus bas depuis six mois.

 

Beaucoup de ménages ont profité de cet environnement pour obtenir des conditions d'emprunt plus avantageuses - que ce soit auprès de leur banque ou d'un autre établissement de crédit. Les flux de rachats et renégociations sont ainsi restés très élevés l'an dernier.

 

Phase d'atterrissage ?

 

Selon l'Observatoire Crédit Logement/CSA, le marché est toutefois en phase d'atterrissage. La hausse des prix de l'immobilier dans certaines villes pèserait de plus en plus sur les capacités d'emprunt et donc sur la dynamique de production des nouveaux prêts.

 

(Les Echos, Solenn Poullennec, 4 février 2018)

 

 

NDLR :

Dans ce contexte toujours favorable pour les emprunteurs, les investisseurs ne doivent pas perdre de temps afin de bénéficier des meilleurs taux ! Le Groupe Réside Études propose un investissement sûr puisqu’il offre jusqu’à 4,25 % HT/HT (1) de revenus locatifs garantis et protège parfaitement les investisseurs de tous les risques, les loyers étant versés régulièrement. Il propose des résidences avec services de grande qualité situées sur des emplacements stratégiques pour pérenniser l’investissement. Avec 29 ans d’expertise, le Groupe Réside Études gère plus de 31 000 logements et plus de 21 000 investisseurs privés lui font déjà confiance.

 

 

(1) Taux proposé au 01/02/2018, selon les stocks disponibles. Revenus nets de charges d’entretien, selon les conditions du bail commercial proposé par le Groupe Réside Études et ses filiales, hors impôts fonciers et taxe d’ordures ménagères, et dans le cadre de la Location Meublée Non Professionnelle (LMNP).

 

Les dernières actualités

  • 16 mars 2018

    Marché

    Crédit immobilier : on prête à nouveau sur 30 ans !

    Dans un contexte de hausse des prix de l'immobilier, certaines banques accordent des prêts sur longue, voire très...

    Lire la suite
  • 26 janvier 2018

    Marché

    Immobilier: Prix des logements, évolution...

    Beaucoup d’incertitudes demeurent sur l’évolution du marché…

    Lire la suite
  • 26 janvier 2018

    Marché

    Prêts in fine : clap de fin pour les déductions

    Le prêt in fine pour l’achat d’un bien ou d’un droit immobilier ne sera plus déductible des revenus.

    Lire la suite