• Besoin d'aide
    • 1 Comment me connecter à mon compte ?
    • 2 Comment connaître les avantages du Cercle ?
    • 3 Quelles sont les différentes classes ?
    Bonjour, que puis-je faire pour vous ?

Actualités

Marché
06 juillet 2016

Risque d’une nouvelle baisse pour le taux du livret A

En 2015, le livret A a perdu 9,29 milliards d’euros d’encours. Un désamour largement lié à l’abaissement de la rémunération de 1 à 0,75 %.

Risque d’une nouvelle baisse pour le taux du livret A

Nombre de Français ont arbitré en faveur du fonds en euros de leur assurance vie, voire de leur compte courant ! Mais, sur les deux derniers mois connus, le livret qui fut longtemps privilégié par les Français bénéficie d’un regain d’affection : en mars et en avril, la collecte s’est élevée à respectivement 310 et 260 millions d’euros. Cette éclaircie risque d’être de courte durée, tout du moins si l’on en croit nos confrères de Mediapart. Selon eux, le gouverneur de la Banque de France s’apprêterait à proposer au Gouvernement un nouvel abaissement du taux à 0,50 % au 1er août prochain.

 

Vers un plus bas historique ? La rémunération du livret A est revue deux fois par an (février et août) selon une formule : on retient le chiffre le plus élevé entre, d’une part, une moyenne de taux courts de marché et de l’inflation, et d’autre part, l’inflation majorée d’un quart de point. Or, ces deux paramètres sont actuellement négatifs. Le dernier chiffre d’inflation publié, celui d’avril, affiche une variation de – 0,2 % sur un an. Le taux du livret A devrait donc être à 0,25 % au mieux ! Cependant, la règle prévoit que le ministre des finances, sur avis du gouverneur de la Banque de France, peut y déroger. Possibilité qui a été régulièrement utilisée, en faveur comme en défaveur des épargnants, au cours des dernières années. A 0,50 % le taux du livret A atteindrait un plus bas historique en valeur nominal. En réel, après déduction de l’inflation, il a déjà connu des périodes de rendement négatif en particulier au début des années 80 ou, plus récemment, en 2010-2011.

 

(Mieux vivre votre argent – Aurélie Fardeau – 24 Juin 2016)

 

NDLR : Réside Études Invest avait déjà évoqué cette tendance de baisse lors de son article « En 2016, quels produits d’investissement résistent à la conjoncture ? » de janvier 2016. Plus ce que jamais, il est important de se réfugier vers des valeurs stables, avec de forts rendements, comme la location en meublé non professionnelle (LMNP). Avec le Groupe Réside Études, l’investissement en résidences services peut vous rapporter jusqu’à 4,25 % HT/HT (1) de revenus indexés. Le plus du Groupe est la garantie de ces revenus locatifs protégeant parfaitement les propriétaires de tous les risques : les loyers sont versés régulièrement conformément au bail de neuf ans signé avec le Groupe Réside Etudes et ses filiales. En fonction de la situation, l’investisseur peut choisir l’option amortissement ou Censi-Bouvard.

Les dernières actualités

  • 11 octobre 2019

    Marché

    Taux négatifs : vos dépôts bientôt taxés ?

    Comme c’est déjà le cas dans d’autres pays d’Europe, votre banque pourrait taxer les liquidités placées...

    Lire la suite
  • 07 août 2019

    Marché

    Crédit immobilier : la moitié des emprunteurs...

    La baisse historique des taux de crédit immobilier se poursuit, avec des taux record en juin et juillet.

    Lire la suite
  • 29 juillet 2019

    Marché

    Crédit immobilier : comment renégocier ?

    Les records de taux que l’on connaît actuellement génèrent de nouvelles opportunités de renégociation. Voici...

    Lire la suite