• Besoin d'aide
    • 1 Comment me connecter à mon compte ?
    • 2 Comment connaître les avantages du Cercle ?
    • 3 Quelles sont les différentes classes ?
    Bonjour, que puis-je faire pour vous ?

Actualités

Marché
11 octobre 2019

Taux négatifs : vos dépôts bientôt taxés ?

Comme c’est déjà le cas dans d’autres pays d’Europe, votre banque pourrait taxer les liquidités placées sur votre compte.

Taux négatifs : vos dépôts bientôt taxés ?

Les liquidités placées auprès de la BCE sont aujourd’hui rémunérées à un taux de - 0,5 %. Résultat : plus les banques ont de dépôts, plus cela leur coûte cher. Dans ce contexte de taux négatifs, des banques suisses et allemandes ont donc décidé de taxer les dépôts de leurs clients. Les établissements français vont-ils suivre leur exemple ? En tout cas, ils pourraient être tenté d’alléger leur facture en répercutant une partie de la note sur leurs clients.

 

Certaines banques privées de l’hexagone ont déjà mis en place ce type de taxe. Lombard Odier taxe par exemple ses clients ayant plus de 1 million d'euros de liquidités sur leur compte. De leur côté, Rothschild & Co et Société Générale Private Banking envisagent d'appliquer la même règle.

 

Les banques de dépôt n’ont pour l’instant évoqué aucun projet de ce type. « La facturation des dépôts constitue un sujet épineux aux niveaux politique et économique. Suivre l'exemple des banques suisses et danoises ne peut être exclu, mais requerrait des discussions avec les acteurs du secteur et avec Bercy compte tenu de la sensibilité du sujet », précise Philippe Waechter, chef économiste chez Ostrum AM.

 

Quoi qu’il en soit, la gratuité des dépôts n'est pas organisée par la loi. Il est donc tout à fait possible pour les banques de changer leurs tarifs, à condition d'avertir leurs clients au moins deux mois avant l'entrée en vigueur de la mesure. Une fois informé, le client peut accepter ou refuser ce changement. S’il ne donne pas son consentement, la banque ne pourra pas appliquer le tarif mais fera en sorte de résilier le contrat et fermer le compte.

 

(Les Echos, Laurence Boccara, 3 octobre)

 

 

NDLR :

 

Si les banques françaises de dépôt décidaient de taxer les liquidités placées sur votre compte, il deviendrait nécessaire d’investir afin de placer vos économies.

 

Le Groupe Réside Études propose un investissement sûr puisqu’il offre jusqu’à 4,15 % HT/HT (1) de revenus locatifs garantis et protège parfaitement les investisseurs de tous les risques, les loyers étant versés régulièrement. Il propose des résidences avec services de grande qualité situées sur des emplacements stratégiques pour pérenniser l’investissement. Avec 30 ans d’expertise, le Groupe Réside Études gère plus de 31 000 logements et plus de 22 000 investisseurs privés lui font déjà confiance.

 (1) Dans le cadre de la Location Meublée Non Professionnelle (LMNP). Taux proposé sur certaines résidences selon les stocks disponibles ; Revenus nets de charges d’entretien, selon les conditions du bail commercial proposé par le Groupe Réside Études et ses filiales. Hors frais de notaire, hors impôts fonciers et taxe d’ordures ménagère

Les dernières actualités

  • 07 août 2019

    Marché

    Crédit immobilier : la moitié des emprunteurs...

    La baisse historique des taux de crédit immobilier se poursuit, avec des taux record en juin et juillet.

    Lire la suite
  • 29 juillet 2019

    Marché

    Crédit immobilier : comment renégocier ?

    Les records de taux que l’on connaît actuellement génèrent de nouvelles opportunités de renégociation. Voici...

    Lire la suite
  • 24 juin 2019

    Marché

    Les SCPI, un investissement parfois risqué ?

    Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) ne sont parfois pas sans risque. Voici quelques points de...

    Lire la suite